Le Meraviglie dell’aritmetica

Comme l’an dernier, le facteur m’a apporté un paquet de l’un de mes éditeurs (Le Pommier) contenant quelques exemplaires d’un de mes livres récemment traduit. Comme la dernière fois, c’est en italien — j’aurais peut-être intérêt à songer à émigrer.

Le livre traduit fait partie d’une série dont j’ai la prétention d’être assez fier : des livres illustrés pour enfants de 9 à 12 ans. Voici donc mon dernier, Les Merveilles du calcul (paru en français l’an dernier), traduit sous le titre Le Meraviglie dell’aritmetica (edizioni Dedalo).IMG_1887Tous les livres de cette collection (il y en a une quarantaine, celui-là est mon cinquième) sont écrits de la même manière : un thème est proposé à des élèves d’une ou deux classes, ceux-ci y réfléchissent en groupes pendant une heure ou deux, à la suite de quoi l’auteur du futur livre vient écouter les questions ainsi préparées, y répond et alimente la discussion. Ensuite, une première version du texte est préparée (sous la forme d’une petite histoire au fil de laquelle les questions des élèves sont abordées). Les élèves la lisent, puis l’auteur retourne les voir pour recevoir leur avis.

En général, les enfants y vont carrément. En tant qu’auteur, c’est là une expérience précieuse, parce qu’il n’est pas si fréquent d’avoir des retours aussi sincères et précis de la part de ses lecteurs. (Ma maman chérie trouve tous mes livres géniaux mais, bien qu’elle ait à l’évidence parfaitement raison, je la soupçonne de n’être pas exactement un parangon d’impartialité à mon sujet.)

En regardant ces livres et les jolies illustrations de Sylvain Lepithec, je me dis qu’il serait temps que je ponde un nouvel opus pour cette collection. Voyons voyons… j’ai déjà fait les nombres, les probabilités, les courbes géométriques, l’infini, le calcul… pas facile de trouver des sujets de mathématiques accessibles à des élèves de cet âge. Si vous avez des idées à me suggérer, je suis preneur.

Advertisements

9 réflexions au sujet de « Le Meraviglie dell’aritmetica »

    • J’ai déjà pensé à quelque chose sur la logique, mais j’ai toujours reculé, j’ai peur que le sujet s’avère casse-gueule pour des élèves de cet âge. Bon, cela dit, à chaque fois que je vais à la rencontre des élèves pour un livre de cette collection, je suis surpris par leur vivacité, alors après tout, peut-être…

      J'aime

  1. Bonjour Benoît,
    Avez-vous abordé la géométrie plane? je garde un merveilleux souvenir d’un enseignant de mathématiques au collège qui nous faisait faire des figures à la règle et au compas.
    C’est ainsi que j’ai découvert les incroyables propriétés d’une figure aussi simple que le triangle.
    Lorsque l’on a séché sur certains problèmes et perçu les limites de l’outil , on apprécie à sa juste valeur les propriétés de la géométrie analytique ou nombre et géométrie sont étroitement liés.

    J'aime

    • Il y en a dans « La géométrie ou le monde des formes », mais dans ce livre-là il était surtout question de montrer plein de courbes différentes avec des propriétés rigolotes. Faire quelque chose de plus centré sur le triangle est une piste intéressante.
      Il se trouve d’ailleurs que j’ai fait une conférence pas plus tard que jeudi dernier sur la question (mais le public était plutôt fait de retraités), j’y ai eu la surprise de constater combien cette bonne vieille géométrie de grand-papa garde un pouvoir de séduction considérable.
      Merci beaucoup de votre suggestion.

      J'aime

  2. l’espace, les espaces, les dimensions, le temps : les divertissements tous publics abordent de plus en plus les questions de multidimensionnalité de spatiotemporalité etc.., au delà de 3dimensions, la challenge serait d’évoquer, suggérer sans représenter, ou alors avec un super dessinateur.

    J'aime

  3. Les quadratures du cercle de circonférence et de surface et les différentes méthodes de tracé pour s’en approcher le plus possible.

    Mais aussi les autres quadratures de rectangle, triangle, polygone réguliers ou quelconques, tout ceci au travers des différentes civilisations et cultures.

    Cela a été une préoccupation récurrente dans l’histoire.

    C’est passionnant et accessible, permet d’aborder la transcendance de Pi.

    Cela me passionnait quand j’étais collégien….et encore plus aujourd´hui d’ailleurs.

    J'aime

  4. Merci à tous de vos suggestions, n’hésitez pas à continuer ! Je ne m’attendais pas à autant d’idées, je suis très touché.
    Une contrainte forte pour ces livres est qu’ils s’adressent à des enfants jeunes, qui ne connaissent pour ainsi dire rien en mathématiques et ne sont pas formés au raisonnement. Le sujet ne peut donc pas être trop pointu, il faut qu’ils puissent se l’approprier au travers de questions qui viennent vraiment d’eux.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s