Climathon, semaine 25 : le climat reconnaîtra les siens

par le jury du climathon (Benoît Rittaud, MisO, Murps, Yanarthus)

Après la belle semaine de désignation du champion de printemps, qui s’est révélée être une championne en la personne de Najat Vallaud-Belkacem, place au championnat d’été de la propagande climatique, qui démarre sous les meilleurs auspices.

Il était pressenti que la date de publication de l’encyclique sur l’écologie et le réchauffement climatique serait celle où le pape ferait son entrée dans le climathon. C’est chose faite. Avec l’encyclique Laudato Si, le pape François s’arroge le titre de vainqueur de la semaine 25 pour cette pièce de propagande d’un genre nouveau, dont l’exégèse a plongé le jury dans une consternation proprement mystique.

Laudato Si raconte l’histoire d’une Église si déboussolée qu’elle en vient à endosser les habits de la religion climatique concurrente. Confondant joyeusement la pollution avec les émissions de gaz satanique carbonique (ce dernier est même dit « hautement polluant »), n’esquivant aucune facilité sur la hausse du niveau des mers, la chute de la biodiversité, la culpabilité des riches et autres critiques politiques économiques religieuses, le pape vient d’inventer l’infaillibilité climatique du GIEC. Il sera difficile d’aller plus haut.

Le pape s’est aussi montré malin : sachant pertinemment combien le jury est sensible à l’évocation de peurs exponentielles, il en a consciencieusement mis une louche dans ce registre, évoquant « l’accélération continuelle des changements de l’humanité et de la planète« . (Par souci déontologique, le jury souhaite toutefois faire savoir aux candidats des semaines à venir que ce qui était considéré jusque là comme un plus pourrait bien être désormais regardé comme une manière trop facile de s’attirer ses bonnes grâces.)

Beaux joueurs, tous les médias convenables, ayant aussitôt compris qui serait le vainqueur de la semaine, ont applaudi à ce morceau de bravoure tout droit venu du représentant de Dieu sur terre.

Les accessits de la semaine

Il arrive que la pression du climathon soit trop forte. L’on se souvient notamment du gros passage à vide de Laurence Tubiana lors de la semaine 15. Cette fois-ci, c’est Ségolène Royal qui a fait les frais d’une compétition au niveau si relevé que la moindre erreur se paye cash.

La ministre française de l’Écologie avait pourtant réalisé un exploit foudroyant en affirmant jeudi sur Canal + qu’il fallait cesser de consommer du Nutella si l’on voulait arrêter le réchauffement climatique. Cette dénonciation particulièrement inepte constituait un coup de force si brutal, si violent, si inattendu, s’élevant à de tels sommets de ridicule, que le jury s’est trouvé confronté à un grave cas de conscience. D’un côté, il aurait été inconvenant, pour d’évidentes raisons de stature, de ne pas attribuer le titre de la semaine au pape. D’un autre côté, seule une victoire était à la mesure de l’incroyable blitzkrieg ségolénien et de sa puissance burlesque. À l’issue de longues heures de débats, le jury avait décidé exceptionnellement que le titre de vainqueur de la semaine 25 serait attribué aux deux compétiteurs, déclarés ex æquo.

Las ! Malgré le professionnalisme qu’on lui connaît, la perspective pour Ségolène Royal de s’élever au niveau du souverain pontife lui a donné le sentiment d’une ambition démesurée, peut-être même sacrilège. Tel Icare perdant ses ailes après s’être trop approché du soleil, Ségo s’est donc effondrée le jour même de son exploit, présenta ses excuses à monsieur Nutella et jura, mais un peu tard, qu’on ne l’y prendrait plus. Petit accessit, donc, au lieu de grande victoire.

France inter, radio d’état qui porte haut les valeurs républicaines, propose dans son comité de salut public, tribunal pour les générations futures, un débat sur l’opportunité de débattre (…du changement climatique bien entendu). Avec l’aide du magazine « Usbek & Rika » (le magazine qui explore le futur »  peut-on lire sur leur site), elle organise donc un « tribunal » composé d’un avocat, trois témoins et cinq jurés, qui déroulent à l’antenne un procès fictif sur un mode provocateur.
Ce débat, (qui fait suite au libéral « Le capitalisme va-t-il mourir ?« ), est animé par des membres du politburo témoins qualifiés, à savoir l’inoxydable expert Hervé Le Treut (plusieurs fois nominé au climathon) et la climatologue chevronnée Delphine Batho. Là ne s’arrête pas la créativité sans borne de notre radio-candidate car l’émission suivante aura lieu le 25 juin sur le thème résolument humaniste : « Faut-il une bonne dictature verte ?« , dont le jury attend le meilleur. Il compte sur France Inter pour poursuivre cette entreprise moderne de dénonciation des vieilles lunes réactionnaires socialement dangereuses telles que la liberté de s’exprimer — pourquoi pas de blâmer, pendant qu’on y est ! —, obstacle insupportable à la lutte contre le réchauffement climatique et l’instauration de la développitude durable que tout le monde espère et attend bien plus que l’inversion de la courbe du chômage.
Autre média d’information, autre accessit : France 2, pour cette pièce de promotion gouvernementale que l’on croirait tout droit sortie d’une télévision d’état Nord-Coréenne et qui nous explique combien il convient d’admirer notre bien-aimé ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et notre immense Président Hollande, deux hommes qui se battent pour notre avenir collectif tandis que tant d’autres regardent ailleurs (alors que la maison brûle, disait déjà le grand Chirac). Un tour du monde par mois pour notre héroïque Ministre ! Tout ce CO2 émis pour la bonne cause : préparer cette bataille unique dans l’Histoire de l’univers, ce choc galactique auprès duquel le Jugement dernier ne sera qu’une simple formalité… Ah ! Quelle chance avons-nous d’être gouvernés par des personnes aussi magnifiques ! Merci, merci, oh saints hommes politiques prêchant vaillamment la bonne parole au monde entier ébahi devant la puissance française enfin retrouvée. Vous êtes ceux qui guiderez le concert des nations ! Vous, saints apôtres de la rédemption climatique, sachez, dans vos efforts surhumains bénis par le Très-haut, que votre nom habite chacune de nos prières.
Nouvelle rubrique : les accessits rétrospectifs

Malgré le travail constant du jury pour honorer comme il se doit chaque pièce de digne propagande climatique, le nombre et la qualité des compétiteurs sont tels qu’il est actuellement impossible de garantir que toutes les réalisations de haut niveau sont distinguées à hauteur de leurs mérites. (Rappelons en passant que ceux qui souhaitent faire partie du prestigieux jury du climathon sont inviter à se faire connaître en adressant un mail à Benoît Rittaud à l’adresse benoit.rittaud@gmail.com.) En attendant que l’équipe s’étoffe suffisamment pour diminuer suffisamment ce risque, il est créé une rubrique complémentaire d’attibution d’accessits rétrospectifs, pour mettre en valeur des réalisations dignes qui auraient échappé à l’attention vigilante du jury.

Le premier accessit rétrospectif est attribué à une initiative qui date d’un mois. Arte, « la télé qui vous allume », lance « Opération climat ».

Opération Climat sera un documentaire et c’est d’abord votre histoire : quel est le coin de nature que vous aimez plus que tout ? Que vous ne supporteriez pas de voir disparaître à cause du réchauffement climatique ? ARTE vous propose de raconter la nature que vous aimez et de vous faire entendre par ceux qui vont décider de l’avenir de notre Terre. A la fin de l’année, Paris accueille le sommet de l’ONU sur le climat et vous avez la possibilité de ne pas être de simples spectateurs. Dans 47 pays européens vous allez filmer cet endroit que vous chérissez et ses occupants : une partie de pêche, des chants d’oiseaux, une balade en montagne.

Le jury du Climathon est très impressionné par la densité de ce petit texte : amalgame éhonté entre « réchauffement climatique », pollution et destruction de Mère Nature notre Terre ; exagération aux frontières du comique ; ambition démesurée… La toute dernière phrase de cette présentation, particulièrement splendide, vaut la peine d’être citée à part :

Opération Climat est un projet poétique et combatif.

Projet : on n’est pas là pour rigoler et lancer des paroles en l’air, mais pour de la véritable action concrète agissant sur le vrai futur à venir de la Planète.

Poétique : on est sur Arte, il ne s’agit pas de compiler bêtement des vidéos nunuches et pleines de bons sentiments, non non non : les téléspectateurs de la chaîne culturelle franco-allemande sont des artistes engagés (pléonasme).

Combatif : cette belle mobilisation doit affronter des ennemis, plus ou moins bien identifiés. Lobby du pétrole, égoïsme et inertie des gouvernements, réticence à changer notre de mode de vie et, par extension, l’ennemi suprême : nous, êtres humains rapaces qui souillons notre Terre, faisons taire les chants d’oiseaux et détruisons nos balades en montagne.

France Inter, France 2, Arte… les médias publics ne manquent décidément pas d’idées pour aider notre bien-aimé Gouvernement Sauveur de Planète.

Advertisements

15 réflexions au sujet de « Climathon, semaine 25 : le climat reconnaîtra les siens »

  1. Logiquement il faudrait un concours avec un jury indépendant pour récompenser les meilleures pages de la meilleure verve de l’auteur qui est particulièrement inspiré ce lundi 22 juin 🙂

    J'aime

  2. Bien joué !
     » Faire peur pour inciter à un comportement exemplaire, afin de profiter du paradis sur terre; sinon, ce sont les flammes de l’enfer ( et du réchauffement ) qui nous guettent. « .
    L’idéologie du Pape et des réchauffistes est la même !
    Le Pape ne peut qu’adhérer à l’affaire climatique. Ne rien dire le décridibiliserait.
    On sait depuis longtemps que la climatologie est devenue une religion. L’arrivée du Pape renforce cette notion. Le GIEC ne peut que se réjouir de ce renfort de poids !
    De plus, en temps que religion, le réchauffisme peut exercer son culte en toute liberté. Les climato-sceptiques, s’ils se soulèvent, seront accusés de climatophobes, et pourront être condamnés.
    Excellente opération pour le GIEC, les réchauffistes, et les profiteurs de cette mascarade climatique !
    Amen ! JEAN

    J'aime

  3. Sur l’intervention du pape, il ne faut pas non plus être trop négatif. Je trouve aussi qu’il était temps que l’Eglise reprenne position sur des controverses scientifiques, elle avait été un peu trop raisonnable pour Darwin. Je pense qu’en tout cas des scientifiques reconnus comme Galilée ou Bruno ne pourront qu’approuver… Finalement, l’anthropo-réchauffisme comme le géo-centrisme visent à faire le centre de tout.

    Sur un autre sujet, j’avoue être étonné de n’avoir pas encore vu Mathieu Vidard dans le climathon. Il faut dire aussi qu’il faut l’écouter… Au passage par hasard lundi sur son émission, j’avoue avoir eu le plaisir (probablement pervers, pensez !) de l’entendre presque s’étouffer avec son micro lorsque Sylvain Coutterand, le glaciologue invité, a tenté de faire preuve d’une légère réserve scientifique sur le réchauffement climatique (entre 32:15 et 33:15 environ, http://www.franceinter.fr/player/reecouter?play=1115257). Heureusement que c’était à la mer de glace de Chamonix, et que rapport au glacier c’était pas adapté, mais on a frôlé le bûcher !

    J'aime

    • Oui oui, on avait bien saisi l’idée.

      En effet, l’homme est au centre et a le pouvoir de régler le climat.

      Je commande de la neige sur les pistes de ski et un été à Paris moins pluvieux que certaines années.

      J'aime

  4. Pour la semaine prochaine, le « climat, urgence médicale » me semble une bonne piste. Le résumé dans plusieurs journaux – figaro par exemple – est un joli amalgame qui frise l’absurdité. Le Monde a lui fait les reformulations nécessaires à la compréhension, mais cela n’enlève rien au fond, et les dernières lignes sur les organismes financeurs sont assez révélatrices de la part de celui qui dénonce avec véhémence les soutiens occasionnels du climatosceptisme américain.

    J'aime

  5. Ping : Climathon, semaine 27 : la dérèglementation climatique | Mythes, Mancies & Mathématiques

  6. Ping : Climathon, semaine 27 : la dérèglementation climatique | Contrepoints

  7. Ping : Le pape et tout ça… Actualités

  8. Ping : Climathon, semaine 28 : Nicolas Hulot, inlassable prophète | Mythes, Mancies & Mathématiques

  9. Ping : Climathon, semaine 36 : tout ira très bien pour la COP21, madame la marquise | Mythes, Mancies & Mathématiques

  10. Ping : Climathon, élection du champion d’été : 1er tour | Mythes, Mancies & Mathématiques

  11. Ping : Climathon : la COP21 déjà un succès, selon Ségolène ! | Contrepoints

  12. Ping : Climathon, élection du champion d’été : 2è tour | Mythes, Mancies & Mathématiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s