Exponentielle symbolique et « tipping point »

Selon ce que j’en explique au chapitre 12 de La Peur exponentielle (notamment pages 288 et suivantes), la symbolique de l’exponentielle se décrit par trois phases distinctes. La première est horizontale (il ne se passe encore rien de visible), la seconde voit le début de l’ascension véritable, et la troisième est celle de la « croissance incontrôlée ».

Le propre des trames de nos peurs exponentielles est de nous placer systématiquement dans la seconde phase, là où la catastrophe devient prévisible mais où, comme de bien entendu, seuls les plus « clairvoyants » s’en rendent compte. Dans une telle configuration, la transition entre la seconde et la troisième phase est évidemment porteuse d’une charge émotionnelle considérable : c’est le tipping point, l’instant de bascule irréversible après lequel tout sera perdu. Pour être efficace, un récit de peur exponentielle doit donc nous placer aussi près que possible de cet instant, mais juste avant — c’est-à-dire lorsqu’il est encore temps d’écouter le prêcheur et de se conformer à ses prescriptions de repentance pour éviter la catastrophe.

Cet aspect est très bien mis en évidence dans le cas du climat dans ce nouvel article (en anglais) du Daily Caller qui liste les « 25 ans de prévisions du point de bascule fatidique du réchauffement climatique ». Cet article, qui n’a même pas besoin d’en rajouter pour être drôle, démontre une fois de plus que le tipping point a ceci d’éternel qu’il est toujours pour demain.

Publicités

7 réflexions au sujet de « Exponentielle symbolique et « tipping point » »

  1. On peut douter qu’un système avec un tipping point soit capable d’héberger la vie, qui met énormément de temps à se stabiliser.

    Quand j’ai évoqué le sujet sur un blog consensusseur réchauffiste, on m’a dit que mes propos étaient trop intelligents et de trop haut niveau par rapport à mon niveau intellectuel (qui n’était connu QUE par mes commentaires vu que je ne poste que sous pseudo par principe moral) et que donc je ne pouvais pas comprendre ce que je disais et que je devais l’avoir entendu ailleurs.

    Je crois qu’on a là l’illustration de l’épistémologie consensusseuse réchauffiste : j’ai-raison-ce-qui-sont-pas-d’accord-sont-des-idiots-donc-j’ai-raison-donc-les-autres-sont-des-idiots.

    Les propos les plus hallucinants et débiles que j’ai lu dans ma vie venaient
    – de normaliens
    – de réchauffistes
    – de vaccinalistes

    Bien sûr les trois qualités sont souvent réunies.

    J'aime

    • Le cauchemar ultime est que le monde tombe sous le contrôle absolu des consensusseurs.

      Imaginez la Justice des consensusseurs : vous faites appel d’une décision? Mais pourquoi? Le consensus de la première juridiction étant que vous être coupable, vous devez forcément l’être.

      Il faut réformer le Système, pourquoi? C’est le consensus du Soviet suprême que le Système marche.

      Etc.

      (Réchauffisme et vaccinalisme ne sont que des cas particuliers très voyants de consenssusage.)

      J'aime

      •  » Le consensus de la première juridiction étant que vous être coupable, vous devez forcément l’être.  »

        « L’individu que l’on condamne est coupable parce que condamné, et non condamné parce que coupable. » Lu Xun
        (cité par Simon Leys, dans « Essais sur la Chine – Collection Bouquins)

        J'aime

  2. Rappelons que le rapport du club de Rome The limits to Growth indiquait il y a 40 ans l’imminence de l’épuisement des réserves en carburants fossiles (modèle malthusien).
    Pourtant les réserves sont plus élevées aujourd’hui que jamais: en 1980 il était estimé que, au rythme de leur production de cette année-là, les réserves prouvées de pétrole dureraient encore 28 ans et celles de gaz 49 ans. En 2013, la production pétrolière avait augmenté de 42% et les réserves sont passées à 41 ans (au rythme 2013), et la production de gaz avait plus que doublé (223%) et les réserves étaient de 57 ans.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s