Le catholicisme version Gaïa

Mise à jour (04/01/2015) : J’ai retrouvé un exemplaire du prospectus (miracle ?), voir ci-dessous.

Coup sur coup, je suis tombé sur deux exemples de ces modernes crucifix que sont les représentations de la planète terre en forme de petites sphères bleues et vertes. La première se trouvait dans le sous-sol de mon immeuble :

ChaleurTerre

Cette affiche a été faite tout exprès par le syndic, qui a donc jugé bon de ne pas se contenter du texte nécessaire (auquel j’adhère tout à fait : eh oui, je paye des charges, moi aussi), mais de consacrer aussi un moment à chercher une image stylisée de la planète, à l’insérer joliment sur la page, et à imprimer en couleur. Je suis sûr que le syndic ne s’est même pas rendu compte du caractère idéologique de son geste.

Mon intention n’est certainement pas d’aller casser les pieds de mon syndic avec ça. Si je signale son affiche, c’est parce que, presque en même temps, je suis tombé sur un prospectus qui montrait à peu près la même chose, dans un contexte tout à fait différent. Il s’agissait cette fois, à l’approche de Noël, d’une représentation de Marie et Joseph tenant dans leurs bras l’enfant Jésus. Les trois personnages étaient placés sur une planète Terre représentée d’une manière très similaire à celle de l’affiche (je n’ai malheureusement pas conservé le prospectus, et je ne parviens pas à retrouver l’image sur internet). Il s’agissait d’une publicité pour un site religieux, en l’occurrence noel.catholique.fr, qui émane de la Conférence des évêques de France.

IMG_1107

Autant je n’en veut pas à mon syndic d’ignorer combien sa petite Terre n’est pas idéologiquement neutre, autant je m’étonne que les instances officielles du catholicisme français semblent si peu attentives au fait que, peut-être à leur insu, elles assurent elles aussi la promotion d’une idéologie qui est en réalité très difficile à concilier avec la foi chrétienne et, plus généralement, judéo-chrétienne. L’iconographie de la « petite Terre bleue et verte » est indissolublement liée à cette proto-religion émergente qui prend la planète elle-même pour déesse tutélaire. Ce n’est peut-être qu’une maladresse sans conséquence, mais que la Conférence des évêques de France l’ait laissée passer peut aussi faire craindre que nous ayons affaire à un nouvel exemple de la mode de l’ « Église durable ». Si même l’Église catholique, dont l’une des marques de fabrique est pourtant de ne pas céder à l’air du temps avant de longues réflexions (peut-être trop longues, diraient certains), renonce à sa propre iconographie au profit de la religion Gaïa, alors nous avons du souci à nous faire. Parole de non-croyant.

Publicités

2 réflexions au sujet de « Le catholicisme version Gaïa »

  1. Si les évêques n’ont pas vu l’ambiguïté du dessin, les fidèles impliqués dans ce travail auraient pu, eux, s’en apercevoir. Mais les idéologies peuvent être des choses très difficiles à détecter, voilà pourquoi tous les chercheurs de vérité sont concernés, et que les incroyants sont bienvenus pour alerter les croyants 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s