Le climatoscepticisme refoulé de l’IPSL

Si le Rapport sur la climat de la France au XXIe siècle était un polar, le modèle climatique Aladin en serait le gentil flic et WRF le méchant flic. Remarquez, c’est peut-être un truc pour couper court aux critiques. Genre : OK, Cocorico-WRF n’est peut-être pas très bon, mais Cocorico-Aladin, lui, n’a pas autant de défauts.

Quoi qu’il en soit, l’IPSL, ci-devant concepteur du modèle climatique WRF, aurait peut-être mieux fait d’y réfléchir à deux fois avant de présenter les résultats de son rejeton dans un rapport public. Voici pourquoi. Notre bad cop évolue dans deux scénarios. Le premier, que nous appellerons « scénario médian », est le RCP4.5 du GIEC, dans lequel les émissions de gaz à effet de serre progressent jusque vers 2050 après quoi elles se stabilisent. Le second, « chauffe Marcel », est le scénario RCP8.0, au cours duquel les émissions de gaz à effet de serre progressent sans réel frein jusqu’en 2100.

Le problème fondamental de notre bad cop, c’est qu’il ne sait pas trop quoi faire du CO2. Voyez pour commencer la figure 3 du Rapport (p. 16), qui s’intéresse aux évolutions de température. Un bon vieux plat de spaghettis comme on les aime, qui noie les détails dans la masse pour mieux suggérer un message simple : « vous voyez bien qu’ça va chauffer ». Les courbes qui nous intéressent sont celles en pointillés signalées par une flèche, ce sont celles de Cocorico-WRF. En vert pour le scénario médian, en rouge pour chauffe Marcel.

RapportFigure3BruteCommPremière chose remarquable : chauffe Marcel a besoin d’un temps de chauffe, justement. Sur les spaghettis de gauche (hiver) comme sur ceux de droite (été), le scénario à beaucoup de CO2 réchauffe moins que le scénario médian (j’en ai déjà parlé au sujet du tableau-qui-fait-peur) pendant plusieurs décennies : jusque vers 2040 en hiver, jusque vers 2060 en été. Quand même.

RapportFigure3TenmpsDeChauffeWRFFigurez-vous ensuite que, selon Cocorico-WRF, les températures estivales vont même légèrement baisser jusque vers 2035, à condition qu’on émette le plus possible de CO2.

RefroidissementWRFDans le scénario médian, en revanche, pas de baisse estivale comparable (notez que les spaghettis sont particulièrement emmêlées à l’endroit concerné). Il se rattrape toutefois les années suivantes, et nous propose un refroidissement climatique du plus bel effet. La courbe finit certes sa course vers +1°C, mais sa pente descendante laisse penser que le XXIIe siècle et sa concentration atmosphérique de 630 ppm de CO2 (moitié supérieure à celle d’aujourd’hui, quand même) verrait les étés refroidir dès le début du siècle au niveau de ce qu’ils sont aujourd’hui.

Pour le plaisir des yeux, voici les Mignons Petits Hexagones correspondants à ces pronostics de Cocorico-WRF :

HexagonesWRFTemp20212050

Si ça ce n’est pas être sceptique sur l’affirmation « plus de CO2 => plus chaud »…

En bon climatosceptique, WRF considère aussi que plus il y aura de CO2 moins il y aura de vagues de chaleur sur la période 2021-2050. La preuve avec les Mignons Petits Hexagones concernés, qui montrent le nombre de jours de chaleur en plus selon les scénario (plus c’est rouge, plus il y en a) :

VaguesChaleurWRF2021-2050En bonne logique climatosceptique toujours, WRF estime donc aussi que, sur la même période 2021-2050, plus il y aura de CO2, moins les jours de grand froids se feront rares :

VaguesFroidWRF20212050Le meilleur pour la fin : les précipitations. Là, les courbes de WRF sont faciles à repérer, ce sont celles qui montent le plus haut.

RapportFigure8BrutePour les hivers du scénario médian, WRF montre une courbe qui monte tranquillement à l’intérieur de l’enveloppe de confiance. Regardez donc bien cette courbe : c’est la seule qui soit un peu crédible, comme quoi, pour paraphraser un trait apocryphe de Voltaire, les modèles climatiques ne sauraient avoir le privilège de se tromper toujours.

Pour les hivers toujours, la courbe pointillée rouge, celle-là même qui monte en flèche, passe tout près de sortir de l’enveloppe de confiance pourtant fort généreuse. Jusqu’en 2100, donc, WRF est encore dans les clous, la question étant de savoir s’il en sort en 2101 ou en 2102. C’est presque la même question qui se pose pour les étés avec le scénario médian : disons que le plafond devrait être crevé en 2110 ou en 2111 (le code couleur fait qu’on ne s’en rend pas compte au premier coup d’œil, mais l’enveloppe de confiance du scénario médian est bel et bien celle qui descend le plus).

Pour les étés en revanche, aucun doute : WRF est en-dehors des clous dès avant 2080. Les boîtes de droite montrent que, pour ce scénario, WRF a le privilège de proposer la valeur la plus élevée de tous les modèles européens utilisés. Toutes mes félicitations.

Publicités

5 réflexions au sujet de « Le climatoscepticisme refoulé de l’IPSL »

  1. En tout cas votre mathématique est nulle !!!! Il y a un an vous avez dit qu’il a pas de réchauffement , non ? Aujourd’hui en Belgique en 2014 l’été étais si longue avec des pluie de merde et l’année entière étais pratiquement chaude ! c’est des incompétent comme vous que ont la voix et ça me déçois, vous êtes null et si je parle du Brésil, USA la le réchauffement si fais déjà sentir fortement .

    J'aime

  2. Thierry, Benoît Rittaud n’est pas responsable du mauvais temps dans votre pays. Je ne vois donc pas pourquoi vous l’insultez. Il nous invite juste à prendre un peu de recul par rapport aux « pronostics » et « calculs » des marchands de réchauffement climatique. Cela tombe sous le sens, comme d’ailleurs dans bien d’autres domaines (politique, publicité, …)

    J'aime

  3. Et pourquoi les évolutions de températures sur le « mignon petit héxagone » devraient-elles forcément être des homothéties des évolutions des températures mondiales ?
    Il est un peu simpliste de croire que l’évolution climatique d’une région donnée sera parfaitement parallèle et de même intensité que l’évolution globale …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s