La boule de cristal du bridge

Yanartus n’est pas seulement footomancien : il est aussi bridgeomancien. S’inspirant des modèles du GIEC, il nous livre ici la quintessence de cette seconde corde à son arc.

 par Yanartus le bridgeomancien

À l’issue de travaux scientifiques qui font désormais consensus dans la communauté des spécialistes autorisés à avoir un avis, le Groupe Intercantonal d’Études du Bridge (GIEB) se fait fort d’annoncer dès aujourd’hui les résultats des journées 9, 10 et 11 du championnat de France de bridge (Division nationale 1, open par quatre) qui se tiendront les 22 et 23 novembre prochains. Il y a une très grande confiance dans le fait qu’il est possible de prédire avec un degré de confiance élevé l’issue des parties qui seront disputées ce jour-là, sur la base des résultats des parties antérieures. Le GIEB s’appuie pour cela sur le modèle Jeux À réFlexion : Anticipation des Résultats – Bridge (Jafar-Bridge) qui permet de prévoir l’ensemble des résultats d’un championnat de bridge à partir des scores des premières journées.

La généralisation de l’emploi de Jafar-Bridge permettra à terme, une fois un accord international signé sous l’égide des Nations Unies, d’éviter des déplacements répétés aux joueurs, économisant ainsi leurs ressources aussi bien que celles de la Planète. Le GIEB exhorte les autres compétitions sportives se déroulant sur la formule d’un championnat à s’équiper d’un modèle comparable dont la fiabilité scientifique dispose d’un degré élevé de confiance. Par exemple, le championnat de football de Ligue 1 pourrait être raccourci à dix journées seulement au lieu des trente-huit actuelles, simplement en calculant les résultats des matches non joués à partir des scores des rencontres des dix premières journées. Les émissions de gaz à effet de serre s’en trouveraient réduites considérablement.

Dans une rencontre de bridge du championnat plus précisément étudié par le GIEB, deux équipes de quatre s’affrontent sur deux tables. Les donnes sur les tables sont les mêmes mais les positions des joueurs sont inversées. Les chances des deux équipes sont donc égales puisque le jeu d’une équipe à une table est le même que celui de l’autre équipe à l’autre table. Les résultats sur l’ensemble des vingt-six donnes jouées permettent d’attribuer un score à chaque équipe, la somme des scores attribués étant de 20. (Le score nul est donc 10-10, alors que 20-0 correspond à la victoire la plus large possible d’une équipe sur l’autre.) À la fin du championnat, les équipes, qui se sont toutes rencontrées exactement une fois les unes les autres, sont classées par ordre décroissant du nombre total de points inscrits sur toutes les rencontres.

Les éléments scientifiques

Jafar-Bridge analyse les résultats de chaque équipe lors des journées de 1 à 8. Il détermine le graphe de corrélation très probable (polynôme du troisième degré) du résultat de l’équipe considérée en fonction du niveau de son adversaire, traduit par la somme des points acquise par ledit adversaire à l’issue de ces journées. Par exemple, le diagramme correspondant pour l’équipe Molina est représenté figure 1.

BridgeMolina

Figure 1. Points inscrits par l’équipe Molina contre chaque adversaire, en fonction du nombre total de points de cet adversaire à l’issue des huit premières journées.

La convolution des diagrammes de corrélation des deux équipes opposées lors des rencontres des journées 9 à 11 permet alors de déterminer le score de ces matches de façon très probable. L’utilisation de Jafar-Bridge permet de calculer avec une précision jamais atteinte par ses devanciers l’ensemble des résultats d’un championnat total de bridge[1].

Conséquences, vulnérabilité et projections

Les résultats finaux à l’issue des journées 9 à 11 des 22 et 23 novembre prochains sont anticipés dans le tableau 1. On lira sur une ligne les points inscrits par chaque équipe contre celles dont les noms sont abrégés en colonnes. Exemple : dans le derby des équipes comportant un spécialiste de Douglas Drury[2], l’équipe Fleury a battu l’équipe Piganeau 18,37 – 1,63, et l’équipe Fleury battra avec une grande confiance l’équipe Zaleski 11,62 – 8,38. Les cases à fond blanc indiquent les résultats des huit premières journées, les cases à fond jaune annoncent les scores très probables des trois dernières.

ResultatsBridge

Tableau 1. Résultats passés (fond blanc) et projections de Jafar-Bridge (fond jaune).

 Mesures d’économie et de protection de la Planète

Dans le but d’économiser les ressources des joueurs et de la Planète, le degré de confiance très élevé dans les prévisions de Jafar-Bridge permet donc de ne pas convoquer les joueurs pour les dernières journées de compétition.

Le championnat de DN 1 open par quatre se conclut par une phase finale regroupant les quatre meilleurs équipes du championnat : il faut donc qualifier pour cette phase finale (prévue les 23, 24 et 25 janvier 2015) les équipes Zimmermann, Riehm, Fleury et Soulet. Il est plus probable qu’improbable que les résultats des rencontres de cette future phase finale soient déjà calculables par Jafar-Bridge mais le nombre limité de compétiteurs à convoquer ainsi que les quelques incertitudes liées au forçage de motivation des joueurs lors d’une phase finale autorisent à laisser cette compétition se dérouler.

[1] Jafar-Bridge est un modèle à double cohérence, ce qui lui permet de minimiser les incertitudes de façon extrêmement probable et de retrouver les résultats pratiquement certains de matches déjà joués : Jafar-Bridge est capable de prévoir le passé, ce qui constitue indéniablement une solide preuve de sa robustesse.

[2] Prix Nobel de Bridge 1962, Douglas Drury était célèbre pour toujours porter à la boutonnière deux trèfles fraîchement cueillis sur un green de golf.

Advertisements

2 réflexions au sujet de « La boule de cristal du bridge »

  1. Ping : Jafar-Bridge, ou le triomphe de la modélisation | Mythes, Mancies & Mathématiques

  2. Ping : Patrice Laffont contre le Royal Rumble | Mythes, Mancies & Mathématiques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s